Deutsch-französisches Doktorandenkolleg der Hochschule Geisenheim und Université de Bordeaux

BORDEAUX-ADELAIDE-GEISENHEIM ALLIANZ

Aktuelles

Deutsch-französisches Doktorandenkolleg der Hochschule Geisenheim und Université de Bordeaux

Bildquelle: Tina Kissinger

« L’agriculture dans son ensemble, et la viti-viniculture en particulier, doivent s’adapter au changement climatique. Le collège doctoral franco-allemand «Impact des changements climatiques sur la durabilité des cultures spéciales et de leurs produits» porté conjointement par l’Université de Geisenheim, l'Université de Bordeaux et l'Université d'Adélaïde en Australie travaille sur ce sujet depuis 2018.

Ce collège résulte d’une collaboration remontant à 2013 avec les trois partenaires associé au sein de l’alliance BAG (Bordeaux-Adelaide-Geisenheim) en 2013» explique Dr. Christiane Jost, en charge de l’école doctorale (soutenue par l’Université Franco-Allemande) à l’université de Geisenheim. Depuis 2013, 15 doctorants ont réalisé leur thèse sous couvert de cette coopération. Les doctorants réalisent leurs travaux de recherche en co-tutelle, entre les deux grandes régions viticoles que sont le Rheingau et le Bordelais en Nouvelle Aquitaine. Actuellement, 5 doctorants travaillent avec divers instituts sur des projets viticoles et œnologiques au sein de l’Alliance BAG. « Les trois membres de l’Alliance sont situés dans trois régions climatiques différentes et deux hémisphères. Grâce à nos compétences complémentaires, nous pouvons créer des synergies à forte valeur ajoutée » souligne Dr. Christiane Jost. « L’Université de Geisenheim possède une infrastructure unique, le Free Air Carbon Dioxide Enrichment (FACE), qui permet d’étudier l’impact des futures hausses de température liées au réchauffement climatique sur les procédés de vinification ». L’Institut des Sciences de la Vigne et du vin de l’Université de Bordeaux possède des outils analytiques et des dispositifs expérimentaux (serres, vignoble expérimental) de pointe pour rechercher l’incidence du changement climatique sur la qualité et l’authenticité du raisin et du vin. L’expertise combinée en viticulture-œnologie et l’analyse sensorielle sont essentielles pour innover et permettre à la filière viti-vinicole de s’adapter indique le Pr Pierre-Louis Teissedre.

« Après le vin, nous souhaitons élargir notre coopération aux fruits et légumes » Dr. Christiane Jost 

 

+ d’info : Christiane.Jost@hs-gm.de  / pierre-louis.teissedre@u-bordeaux.fr

 

 

Kategorien: BAG-Projekt, Wissenschaftlicher Nachwuchs